Centre Régional des Lettres

Festival Les Boréales 2013

Concours de nouvelles 2013-2014

GéoCulture – La France vue par les écrivains


http://lafrancevueparlesecrivains.fr/basse-normandie
Application disponible sur iPhone et Android.

Festivals et salons du livre en Basse-Normandie, agenda 2013

Style display Colonne 2

Normannia

normannia La Bibliothèque Numérique Normande
Proposé par le Centre Régional des Lettres de Basse Normandie
www.normannia.info

Livre/echange

Histoire de Bulles – Jean-Blaise Djian

Histoire de Bulles - Jean-Blaise Djian

 

Téléchargez Livre/échange n°62 au format PDF

Télécharger PDF

Expositions thématiques

Les maisons suédoises de la reconstruction en Normandie.
Précieux don de la Suède au département le plus sinistré de France au lendemain de la seconde guerre mondiale, les 400 maisons suédoises en bois du Calvados font partie intégrante de l’Histoire du département. Qualifié de « fabuleux » et de « miraculeux » par les journaux de l’époque, l’histoire commence par le témoignage d’un journaliste suédois, Victor Vinde, ému en 1944 par l’état de la ville de Caen où il avait fait ses études avant guerre. Son appel est entendu par les industriels et le gouvernement suédois qui les font venir dans le Calvados. Ce sont des ouvriers français qui ont bâti ces maisons en collaboration avec ces techniciens suédois.
Dessinées selon le plan de l’architecte suédois Sven Ivar Lund, ces maisons sont construites avec des éléments pré-fabriqués posés sur un soubassement en maçonnerie ou en pierre. Leur ossature en bois, ainsi que l’habillage extérieur. Ces maisons aux toits très pentus ont été implantées en petites cités aux noms de rues évocateurs : « Rue de Suède », « Rue de Stockholm », « Rue Gustave V ». Selon les souhaits des autorités suédoises, les maisons furent construites sur des zones bien définies et groupées en petites cités entourées d’espaces verts.
Les photographies de Jean-Marc Piel montrent le confort et l’état de conservation des « Suédoises » qui ont toujours été très prisées. La ville de Mézidon-Canon qui compte parmi les communes bénéficiaires des « Suédoises » accueille cette exposition. Celle-ci a d’ailleurs fait l’objet d’un livre aux Cahiers du temps.
En partenariat avec l’ARCIS de Basse-Normandie, Calvados Habitat et la commune de Mézidon-Canon.
Du lundi 16 au dimanche 22 novembre, à La Loco, à Mézidon-Canon.

Apsuma. Sur les pas de Jørn Riel
Cette exposition est le récit d’une expédition sur les lieux préservés où Jørn Riel a écrit ses petits chefs-d’œuvre. Photos fabuleuses, peintures éblouissantes viennent appuyer le récit de ce voyage sur les pas de Jørn Riel. Un voyage qui s’est achevé dans le Småland, dans la ferme où réside Jørn Riel lors de ses séjours en Suède.
Du 29 septembre au 30 octobre, à la médiathèque de Cérences.
Du 4 novembre au 12 décembre, à la médiathèque de La Haye-Pesnel.

I’m not these feet de Kaisa Leka
Née en 1978, Kaisa Leka est une jeune artiste finlandaise qui a étudié les arts, le design et la bande dessinée. En 1998, elle subit une double amputation des jambes et entreprend l’écriture d’une série d’albums autobiographiques, au travers desquels elle espère changer le regard sur le handicap : « J’ai envie qu’on me regarde mais je n’aime pas qu’on me fixe. La limite entre les deux n’est pas évidente à trouver ». Elle a choisi la forme du journal intime, un style sobre et des dessins simples pour dénoncer la superficialité des valeurs de la société occidentale moderne. L’album I’m not these feet est paru aux éditions Cactus.
Lire l’entretien paru dans livre/échange, n°36, en octobre 2006.
Découvrir l’exposition.
Au collège lycée expérimental, lycée Rabelais et EREA, Hérouville Saint-Clair.
Du 6 octobre au 28 novembre, à la bibliothèque de Picauville.

Du 2 au 13 novembre, à la médiathèque de Falaise.
Du 16 au 21 novembre, espace Xavier-Rousseau, Argentan.

Les éditions Gaïa
Gaïa, spécialisé dans la littérature nordique, a souhaité mettre en place une exposition retraçant son histoire. Celle-là présente aussi les différents domaines du catalogue et ses auteurs les plus représentatifs comme Jørn Riel, Herbjørg Wassmo, la collection « Taille unique » ou « Les polars qui viennent du froid ».
Du 5 au 24 octobre, à la médiathèque de St-Pair-sur-mer.
Du 9 au 27 novembre, à la bibliothèque de Tessy-sur-Vire.

Knut Hamsun
Knut Hamsun naît le 4 août 1859 à Garno. Il décède dans sa ferme de Nørholm le 19 février 1952. Une vie, 92 ans et six mois, passée entre le temps des charrettes et l’ère de l’atome. Une vie troublée, complexe et tourmentée, mais avant tout une vie vouée aux mots.
Du 3 au 28 novembre, à la médiathèque de Bayeux.