Centre Régional des Lettres

Festival Les Boréales 2013

Concours de nouvelles 2013-2014

GéoCulture – La France vue par les écrivains


http://lafrancevueparlesecrivains.fr/basse-normandie
Application disponible sur iPhone et Android.

Festivals et salons du livre en Basse-Normandie, agenda 2013

Style display Colonne 2

Normannia

normannia La Bibliothèque Numérique Normande
Proposé par le Centre Régional des Lettres de Basse Normandie
www.normannia.info

Livre/echange

Histoire de Bulles – Jean-Blaise Djian

Histoire de Bulles - Jean-Blaise Djian

 

Téléchargez Livre/échange n°62 au format PDF

Télécharger PDF

Trois libraires de Basse-Normandie vous guident dans vos lectures…

1 avril 2014.

Passeurs de littérature, créateurs de rencontres, conseillers dans la jungle des parutions : telle est la vocation du libraire. Qui mieux que lui peut transmettre les émotions liées à la lecture d’une histoire et à la découverte d’un auteur ? Zoom sur trois libraires (Eureka Street, Le goût des mots, Ryst) qui nous font part de leurs derniers coups de cœur littéraires…


Bénédicte et Pierre Thomine | Librairie Eureka Street

Franchissez le porche du n°19 de la place de la République à Caen. Vous découvrirez alors la librairie Eureka Street, qui a ouvert ses portes en 2010. Bénédicte  et Pierre Thomine vous accueillent dans un lieu spacieux et lumineux, dont les gros fauteuils invitent à la détente. Laissez-vous guider par le couple de libraires dans vos choix de lecture.

Leur dernier coup de cœur…

Agaat, Marlene VAN NIEKERK, Gallimard, 2014
MAMAN MOURANTE STOP CONFIRMER ARRIVEE STOP BISES AGAAT
Agaat est la figure centrale de ce grand livre qui nous vient d’Afrique du Sud. Agaat, qui fut la très jeune nourrice du bébé blanc de Milla, qui veille sur les derniers jours de sa patronne, qui est l’infirmière de Milla, qui s’occupe d’elle jour et nuit, qui décide seule des soins, besoins et désirs de Milla… Elle est arrivée enfant dans cette famille d’Afrikaners, petite fille noire, chétive, handicapée par une malformation à un bras. Sa patronne, Milla de Weet, décide de faire son éducation et de prendre en main son avenir, l’adoptant pour la reléguer ensuite chez les domestiques quand elle attendra enfin un enfant. C’est tout le cœur du livre, sa richesse et sa puissance : approcher si intimement l’apartheid. Ces deux femmes ont passé leur vie ensemble, l’une tentant vainement de briser l’autre pour en faire la bonne parfaite. Sujétion, loyauté, vengeance, fierté et tendresse, les liens sont denses, et le combat engagé depuis longtemps…
Marlene Van Niekerk écrit les dernières heures de leur face à face dans une langue riche, puissante, créative : tout doit être dit de la ferme, qu’elles ont gérée seules, de Jak de Weet, le mari, de Jakkie, le fils parti depuis longtemps. La construction magistrale entremêle journaux intimes, plongées dans le passé, réflexions sur le corps souffrant, la mort qui vient et l’obsession d’Agaat. Un livre majeur et bouleversant salué par Toni Morrison.

Librairie Eureka Street
19, place de la République
14000 CAEN
02 31 50 13 37
www.eurekastreet.fr


Frédérique Franco et Benoît Cagneaux | Librairie le Goût des mots

Face à la mairie de Mortagne-au-Perche, Frédérique Franco et Benoît Cagneaux ont ouvert la librairie Le Goût des mots en 2007. Son identité de librairie généraliste, portée par deux lignes directrices, la littérature et la jeunesse, s’est peu à peu affirmée. Lieu de découverte et de partage, la librairie a reçu en 2012 le label LIR (Librairie Indépendante de Référence).

Leur dernier coup de cœur…

Le colonel et l’appât 455, Fariba HACHTROUDI, Albin Michel, 2014
Les deux personnages du roman ne sont pas tout de suite nommés. Leur portrait se forme peu à peu au fil des pages. Elle était « l’appât 455 » de ce régime dictatorial. On attendait d’elle qu’elle délivre des informations sur son mari subversif. Elle ne parlera jamais, même sous les pires tortures. Elle résiste justement grâce à cet amour indéfectible qui l’unit à son compagnon. Quant au « colonel », c’était un proche du « Commandeur suprême », le tyran à la tête du pays. Ces deux personnages, « l’appât 455 » et « le colonel » se retrouvent des années après, dans un pays dans lequel la jeune femme s’est reconstruite, seule. Lui y est arrivé pour demander l’asile politique. Leurs retrouvailles est un choc pour chacun d’eux, d’autant plus que cette femme sera la traductrice du colonel. Alternant habilement la parole de l’un et de l’autre, l’auteur nous happe dans cette histoire vertigineuse, un face à face poignant au suspense grandissant. Pourquoi le colonel demande-t-il l’asile politique ? Qu’a-t-il à demander ou à confier à cette femme ? Flash-back, récits croisés, monologues intérieurs… L’écriture est acérée, la tension est grandissante jusqu’à des coups de théâtre inattendus et renversants. On devine que le pays désigné par la République théologique est l’Iran, et que leur terre d’accueil est la Norvège. Mais peu importe la géographie, la portée du livre est plus large. Ce roman nous parle des totalitarismes aveugles et de la puissance de l’amour.
L’auteur, Fariba Hachtroudi, est née en Iran et s’installe en France dès son adolescence. Archéologue de formation, elle est aujourd’hui journaliste et écrivain. « L’écriture s’est imposée à moi, je devais dénoncer ce qui se passait en Iran… » précise-t-elle. Avec Le colonel et l’appât 455, elle le fait de manière subtile, à travers un formidable roman, puissant et captivant, de ceux que l’on n’oublie pas.

Librairie Le Goût des mots
34, place du Général de Gaulle
61400 Mortagne au Perche
02 33 25 02 04
http://goutdesmots.canalblog.com/


Joëlle Lesauvage | Librairie Ryst

La librairie Ryst est une véritable institution cherbourgeoise. Implantée dans une rue commerçante du centre-ville depuis 1968, la librairie généraliste n’a cessé de grandir. Sur 450m², Joëlle Lesauvage et l’équipe de libraires proposent 45 000 livres à la curiosité des lecteurs. « Lire aux éclats », telle est la devise de l’établissement, qui a été distingué en 2009 par l’attribution du label LIR (Librairie Indépendante de Référence).

Son dernier coup de cœur…

Ceux qui reviennent, Maryline DESBIOLLES, Le Seuil, 2014
Le livre s’ouvre sur un rêve, puis du rêve à la réalité, il dit ce qu’il est censé être, la biographie d’un inconnu. Mais où le rencontrer ? Alors cela va vite, très vite, nous voici au cimetière où le père est enterré, lieu que Maryline Desbiolles affectionne car à ses yeux “l’écriture est d’abord un hommage aux morts, le refus qu’ils soient assignés, le désir de rire à nouveau avec eux et d’eux”. C’est alors qu’elle nous entraine dans une mélopée déroulant l’histoire de 2 vallées, des Alpes-Maritimes jusqu’en Savoie, avec comme liaison la famille et l’usine. Sans cesse tout rassembler, tout réunir de ces familles aux destins mêlés, gens de peu hantés par les stigmates laissés par la guerre, par la non place réservée à ceux qui ne sont pas d’ici, par la maladie qui empêche les enfants de vivre. Gens de peu dont les luttes, la dignité, la capacité à résister font des femmes et des hommes ô combien debout. Tous ils sont là, les vivants et les morts. Les mots s’enchainent, se suivent et se répondent telle une fresque, de celles de Piero Della Francesca nous contant une et des histoires dans une discrète perspective, ceux de devant n’étant devant que pour mieux révéler ceux à l’arrière. C’est ainsi que sous la plume ample, précise, juste et sensible de Maryline Desbiolles, le vigile noir du supermarché devient le même personnage que le prophète Jérémie, le solitaire, l’exilé, peint par Piero à Arezzo. Robe bleue et toque rouge, habit noir. Même dissemblable, tout se répète, et pourtant tout a changé ; c’est que nous sommes vivants !
Dans un entretien avec Jean Birnbaum (le Monde des Livres 31.01.2014), Maryline Desbiolles dit “(…) l’expérience des rêves que l’on fait chaque nuit : les temps sont en même temps, le passé est avec le présent, dans l’écriture on peut faire ce rêve éveillé”. Les âmes des morts sont comme les oiseaux migrateurs, si elles s’éloignent, toujours elles nous reviennent. Mémoire intime, mémoire collective, mémoire du futur, livrées telle une lettre d’amour en une supplique donnant voix à ceux qui n’en ont pas, qui n’en ont plus. Ce livre magnifique et puissant nous emmène loin, très loin, parmi “ceux qui reviennent”.

Librairie Ryst
16, Grande rue
50100 Cherbourg
02 33 53 48 57
www.librairieryst.fr

Les commentaires sont fermés.